Exilés: l’accueil d’abord! Lettre aux élus

Voici la lettre qui a été adressée à l’ensemble des élus du département et de la métropole, ainsi qu’à tous les maires du département de l’Isère et aux différents média et journalistes locaux

Grenoble,  le  4  juillet 2016

Objet : 14 juillet : Liberté, Egalité, FRATERNITE

Madame, Monsieur

Un drame historique se déroule à nos portes, sous nos yeux. Par milliers, des personnes meurent de fuir la guerre et l’oppression, d’aspirer à la vie et à la liberté. Des femmes, des enfants, des hommes sont contraints à l’exil pour trouver un refuge : c’est pour eux l’unique voie de salut.

Le respect des principes de dignité et de liberté commande de porter un regard fondamentalement fraternel sur celles et ceux qui se risquent ainsi à l’exil.

La France est considérée comme un berceau des Droits de l’Homme. Ses valeurs fondatrices s’expriment dans sa devise républicaine et dans ses engagements juridiques, notamment la Convention relative au statut des réfugiés de 1951. Elle a le devoir et les capacités d’accueillir généreusement les exilés. Dans leur majorité[1], les Français attendent que leurs élus, leurs responsables politiques, s’engagent dans ce sens.

Notre Eglise protestante trouve son inspiration dans la Bible qui nous enseigne que Jésus lui-même a pris le chemin de l’exil avec ses parents pour fuir un régime totalitaire (Evangile de Matthieu 2 v13). D’autre part l’épitre aux Hébreux nous rappelle : «  nous sommes tous voyageurs et étrangers sur la terre, en quête d’une nouvelle patrie » (Héb. 11, v13).

A l’appel du synode de l’Eglise protestante unie de France, nous avons décidé d’élever notre voix à l’occasion de la Fête nationale et de vous interpeller à ce sujet, en tant qu’élu(e) de la République. Et nous serions particulièrement heureux de vous accueillir le samedi 9 juillet à 17 heures à l’occasion de l’accrochage sur le temple, place Perinetti à Grenoble, d’une banderole portant les mots : « Exilés : l’accueil d’abord ! »

Dans l’attente de votre réponse, nous vous prions d’agréer, Madame, Monsieur, l’assurance de notre respectueuse considération.

Philippe Sautter

Président du Conseil presbytéral

www.accueillons-les-exiles.fr

[1] Sondage Globescan pour Amnesty International, 19 mai 2016.

 

 

Facebooktwittergoogle_plusmail

Commentaires fermés.