Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

Évangile et liberté

9 février 18:00

Lors de notre rencontre du 12-01-2022 nous avons échangés sur le Symbole des Apôtres

Quelle est la finalité d’un symbole de foi commun :

– renforcer les liens de l’assemblée qui le proclame ?

– disposer d’un témoignage commun qui puisse répondre à des questionnements extérieurs ?

– marquer la différence avec des dérives, ou les prévenir ?

Si le symbole des Apôtres relèverait plutôt du premier cas, le symbole de Nicée – Constantinople s’inscrit dans le troisième.

Je crois en Dieu:

La question du « croire », discutée lors de la rencontre du 8 novembre, a été abordée, à nouveau, notamment par ceux qui s’étaient lancés dans la rédaction d’un Credo personnel. Elle a permis de confirmer deux points :

– croire, c’est avant tout une expérience personnelle qui s’enracine dans une relation.

– croire, c’est plus un engagement de vie que l’adhésion à des croyances.

Nous sommes revenus (brièvement) sur la question de Dieu : qu’est-ce-que nous appelons Dieu ? Nous ne le saurons jamais vraiment. La représentation anthropomorphique oriente trop et focalise les idées. Une approche type « Théologie du process » suggérerait d’autres images et nous désintoxiquerait du Dieu « Patriarche barbu ».

Le Père :

Certes, la Bible est écrite au sein d’une société patriarcale, où la femme est considérée socialement comme une mineure (ce qui met d’autant plus en valeur l’avancée de Jésus sur le rôle des femmes).

Toutefois dans l’Ancien Testament, face à Dieu, il n’y a pas de différence homme/femme, et Dieu a aussi des attributs de mère. Ainsi pour parler de la miséricorde de Dieu, le mot employé évoque les entrailles féminines.

Il y a aussi la grande figure (quasi) divine de la Sagesse. Sagesse est grammaticalement féminin en Hébreu, en grec (et en français). L’Esprit est un mot féminin en hébreu.

Tout-puissant :

C’est un lieu commun de constater que Dieu n’est pas « Tout-puissant ». Il doit, par exemple, corriger ce qu’il a fait, ce qui est à l’origine de la décision de provoquer le Déluge. Il y a aussi la question de la crucifixion de Jésus.

Dieu n’agit pas seul, il a remis la Création entre les mains des hommes.

Créateur du ciel et de la terre :

La Création ne doit pas être considérée comme un acte isolé, elle est permanente, ce que confirme la science moderne. Comment cette création, en partant d’éléments inanimés a-t-elle pu aboutir à des êtres complexes doués d’intelligence et capables d’amour ?

Nous savons, aujourd’hui, que notre monde matériel est bâti à partir d’une quinzaine de constantes physiques. Des simulations ont permis de montrer qu’un écart faible avec les valeurs actuelles n’aurait pas permis la constitution de molécules complexes nécessaires à l’apparition de la vie.

Les incroyants parlent de hasard, le croyant pense que ce hasard est orienté.

Nous achèverons les débats sur le symbole des apôtres à la prochaine rencontre.

Fraternellement, Paul, Claudin, Marc Chelouche, Julie Marie Monge, Jean Marc Sabatier

Attention : le passe vaccinal et le port du masque sont obligatoires

Détails

Date:
9 février
Heure :
18:00
Catégorie d’évènement:
évènement Tags:

Lieu

Centre Oecuménique Saint-Marc